Alpinisme : quel équipement pour grimper en toute sécurité ?

La question de l’équipement de base se pose dans toutes les disciplines sportives. Toutefois, en alpinisme, c’est avant tout une question de sécurité. Pour que chaque grimpe se passe dans les meilleures conditions, il est impératif de ne rien oublier.

B.A.BA du grimpeur

Le sac à dos, voilà bien la base de tout votre équipement. Il doit pouvoir contenir votre matériel, un nécessaire de secours, une couverture de survie, votre ravitaillement et des vêtements de rechange afin d’éviter d’évoluer mouillé en cas de pluie ou de traversée de rivière par exemple.

Comment bien protéger votre corps en alpinisme ?

Comme pour tout sport à risque, le port d’un casque est obligatoire. Une fois sur la paroi, il n’est pas toujours aisé de repérer à temps une chute de pierre. de plus, une main ou un pied qui glisse peut propulser la tête contre la roche. Il faut donc commencer par là, un bon casque. Tout grimpeur se doit également de choisir les bonnes chaussures, de celles qui maintiennent le pied et la cheville sans pour autant bloquer l’articulation. Les semelles doivent accrocher la roche avec une grande efficacité, surtout lors de randonnées sur des sentiers escarpés. Enfin, une couverture de survie doit compléter l’équipement lors de chaque sortie. Pourquoi ? Parce qu’une blessure est vite arrivée. Parce qu’il est facile de se laisser surprendre par la nuit en montagne. Parce qu’en cas de chute de neige imprévue, l’hypothermie est un risque majeur à ne pas négliger. Il est possible d’en trouver sur des sites comme https://vetsecurite.com.

Que prévoir au niveau des cordages ?

Une fois encore, il ne faut pas céder à la tentation de se sous-équiper sous couvert d’alléger le sac. En solo ou en cordée, une corde de rappel à deux brins est un minimum obligatoire. Des sangles, mousquetons, dégaines et descendeurs figurent tous sur la liste des indispensables. Avec un minimum d’expérience, il est aisé de sélectionner les accessoires complémentaires utiles en cas de paroi abrupte ou si le risque de croiser de la glace est important (piolets, paires de crampons ou broches à glaces).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *