Sport féminin : la France se prend au jeu

Malgré des salaires aux antipodes de ceux pratiqués chez les garçons, le sport féminin de haut niveau connaît un succès d’estime auprès des Français(es). Décryptage.

Celine-Dumerc-large-ChrisElise23

Un succès populaire construit sur la durée

Depuis quelques années, l’Hexagone se plie en huit pour le sport de haut niveau pratiquée par les femmes. Des valeurs qui parlent au plus grand nombre, loin des sommes sidérantes affichées dans le sport masculin. Le pays avait suivi avec enthousiasme le parcours des basketteuses lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012. S’inclinant en finale face aux indestructibles américaines, la force du collectif amené par Céline Dumerc avait touché hommes et femmes.
L’an dernier, malgré une élimination en quarts de finale des Championnats du monde, l’équipe nationale féminine de handball avait attiré l’attention des médias. Plus qu’un simple effet de mode, il ne fait guère de doute que l’attrait des pratiques collectives au féminin est parti durer.

Des audiences records

Pas moins de 2,1 millions de téléspectateurs ont assisté à la défaite de l’équipe de France féminine de rugby contre le Canada, en demi-finale de la Coupe du monde. C’est tout simplement le second record d’audience de l’histoire de la TNT, dépassant ce soir là France 3 et M6. Le premier a eu lieu en 2011 grâce à l’équipe féminine de football. Au même stade de la compétition que leurs consœurs, les Françaises affrontaient les États-Unis devant 2,3 millions de fans. Le riche palmarès des joueuses de l’OL a aidé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *